#CORONOA / Adresses

Ici vous trouverez mon carnet d’adresses adapté à cette période de confinement.

Il y en a bien d’autres bien entendu mais je ne parle que ceux que je connais. Certains livrent, d’autres font des selfs. Leurs pages Facebook donnent en général les renseignements nécessaires.

Un annuaire spécial Coronavirus est en place pour recenser tous les commerces, entreprises, institutions et indépendants encore en activité : Annuaire Covid19

Fruits & légumes

La Ferme Hess

Henny Fruits

Marché Cuendet

Henri Blanc > Publication Facebook indiquant leur marché ouvert

Magasins vrac

Ecobio&co

La Maison du Vrac

La Brouette

Chez Mamie

L’Epicerie Vrac Yverdon

Basic Products

Sème ta graine

Boucheries

Boucherie de la Gare

Fromageries & laiteries

André Muller-Pelletier

Fromagerie Chez Sandrine

Fromagerie de Cottens

Boulangerie

Boulangerie Soares

Ferme César > annonce Facebook

Boutiques bio

Marché Les Eterpis

Le Sureau – Bois Genoud

Lessive à la cendre

  • 1500g de cendres tamisées
  • 10 litres d’eau

Etape 1

  • Tamiser la cendre à l’aide d’une passoire fine.
Conseil
  • Effectuer cette opération à l’extérieur, la cendre est très volatile et elle va se répandre partout dans la cuisine 😱
  • Faire tout d’un coup, ainsi à la prochaine session, cette corvée sera déjà épargnée.

Etape 2

  • Dans un grand seau, mettre 1.5kg de cendres tamisées et 10 litres d’eau.
  • Mélanger à l’aide d’une spatule

Etape 3

  • Pendant 2 jours (minimum) à plusieurs jours (pas de réelle limite, juste avoir du temps pour l’étape suivante) : remuer plusieurs fois (dès qu’on passe à coté, hop, on mélange à l’aide de la spatule qu’on laisse en permanence à coté).

Etape 4

  • Après le temps d’imprégnation, NE PAS remuer une dernière fois. A l’aide d’un pichet, sortir l’eau sans trop remuer afin de laisser un maximum de cendres au fond et verser dans un autre contenant (de 5 litres).
Conseil
  • Idéalement, une fontaine, ainsi les cendres vont aller au fond et il suffira de tourner le robinet pour filtrer une dernière fois.
  • Au fond du seau, il restera une certaine quantité de cendre mouillée. D’expérience, il n’est pas utile de chercher à filtrer cette partie là. La récupération est bien trop faible par rapport au temps perdu.

Etape 5

  • Laisser poser quelques heures, voire une journée. Une fois que la cendre en au fond, ouvrir le robinet et remplir des récipients intermédiaires (bouteilles en verre, anciens bidons de lessive, etc.)
  • Une fois vide, nettoyer pour qu’il n’y ait plus de cendres
  • Sur l’ouverture du haut de la fontaine, déposer un entonnoir avec 2 tissus. Filtrer une ultime fois.
Conseil
  • Découper des carrés de tissus dans un vieux t-shirt, pas besoin de beaux tissus

Etape 6

  • En utilisant directement la fontaine, doser environ 60ml de liquide pour une lessive standard.
Conseil
  • J’ai lu tout et son contraire sur l’utilisation de la lessive à la cendre sur des vêtements blanc. Soit c’est très bien, soit ça grisaille. Afin d’éviter tout risque, j’ai opté pour la lessive au savon de Marseille pour le blanc (je l’achète car là aussi, j’ai vu beaucoup de mauvaises expérience de fabrication cette fois (trop solide, se déphase, …))

Notes

Je fais la lessive en « grande » quantité vu que toutes ces étapes rendent le processus assez long. Ainsi j’en ai pour plusieurs mois.

Cela fait environ 1 an que je fais cette recette que j’ai paufiné au fil des sessions.

L’inspiration initiale me vient du blog Zero Carabistouille.

Vive le marché !

Ce matin, après ce retour de vacances, c’était plein de fruits et légumes au marché de Lausanne.

Il y avait plus de monde que ce que j’imaginais, en ces temps compliqués. Mais c’est très bien pour les maraîchers !

Mes stands habituels :

Au menu de la semaine :

  • Oignons
  • Poireaux
  • Brocoli
  • Chou-fleur
  • Carottes
  • Navet
  • Chou rouge (il était tout mini, parfait pour aller dans un bowl 😀)
  • Choux de Bruxelles
  • Radis
  • Endives
  • Avocats
  • Oranges
  • Pommes
  • Kiwi
  • Pain
  • Viennoiseries (déjà dans nos estomacs 😳)
  • Yaourts
  • Gruyère
  • Lait
  • Oeufs
  • Viande hachée > bolognaise ou boulettes de viande, mon coeur balance… peut-être les deux ? 🤔

Tout a été rangé dans des bocaux pour une meilleure conservation.

Boulettes de viande

  • Préparation : 15 minute(s)
  • Cuisson : 20 minute(s)
  • Repos : 0 minute(s)
  • Préchauffer le four : -°C
  • Pour 3 personne(s)

Ingrédients

  • 600g de boeuf haché
  • 2 échalotes ou oignons (= 2 petits pots)
  • 1 gousse d’ail (= 1 petit pot)
  • 1 orange
  • 20 brins de ciboulette
  • 8 brins de persil
  • 1 oeuf
  • 5cl de lait (1 petit pot) (facultatif)
  • 1 tranche de pain sans croute (facultatif)
  • 2 CS de parmesan ou gruyère
  • 15cl de bouillon de boeuf
  • 4 CS de sauce tomate
  • 2 CS d’huile d’olive

Epices

  • 1/2 cc paprika
  • 1/2 cc gingembre
  • 1/3 cc noix de muscade
  • 1/2 cc d’épices à viande rouge
  • 1 cc de chipotle
  • 1/2 cc de cumin
  • 1 cc garam masala
  • 1 cc sel
  • 1 cc poivre

Equipement

Préparation

Préparation des ingrédients
  • Déposer la tranche de pain dans un bol puis l’arroser de lait
  • Hacher l’oignon ou l’échalote
  • Hacher l’ail
  • Ciseler la ciboulette
  • Ciseler le persil
  • Presser l’orange

Confection/cuisson

  • Mélanger la viande avec l’échalote ou l’oignon et l’ail hachés ainsi que les herbes, l’oeuf, les épices et le fromage.
  • Ajouter le pain préalablement essoré manuellement.
  • Amalgamer la préparation et façonner des boulettes de la taille d’une noix
  • Faire dorer les boulettes 5 min dans une sauteuse avec l’huile d’olive.
  • Ajouter la sauce tomate, le bouillon de bœuf et le jus de l’orange.
  • Couvrir et laisser mijoter 15 min.

Plus

  • Passer rapidement les mains sous l’eau avant de faire les boulettes, elles colleront beaucoup moins.
  • Servir avec des pâtes ou du riz ainsi qu’une poêlée de légumes.

2019-05-12 18.06.20

Source : recette d'origine de Cuisine Actuelle et adaptée selon mes envies

Courir pour gagner un badge

Quand Garmin t’annonce que si tu fais une activité le 29 février, tu gagnes un badge, bah tu en fais une ! La prochaine occasion serait dans 4 ans quand même !

J’ai cru mourir et voulu m’arrêter 200x mais j’ai tenu bon même si c’était au rythme de tortue 🐢

Reprise du run après un mois

Un mois que je n’avais pas couru, en partie à cause des vacances mais elles n’étaient pas si longues que ça… en grosse partie à cause d’un manque de motivation.
Donc je suis partie sans réel objectif, je ne savais même pas le parcours que j’allais faire, ni la durée ou la distance.
J’ai pris un podcast au bol de Lucile Woodward, c’était celui du BBL étape 3.
Tous les cardio guidés de Lucile sont des fractionnés mais c’est la première fois que j’ai vraiment suivi l’intensité.
Mon chemin m’a amené jusqu’en forêt où, après la course, j’ai eu le loisir d’entendre les oiseaux chanter. C’était très relaxant.
J’ai réfléchi sans réfléchir mais suis arrivée aux conclusions suivantes :

  • Je souhaite intensifier le yoga. J’aime ça, ça fait aussi office de renfo (mes obliques suite à la dernière séance en témoignent !) et le renfo commence à sérieusement m’ennuyer. Je continue à 1 séance par semaine mais je peine à faire la 2ème.
  • Du fait des vacances, je n’ai pas beaucoup cuisiné et je dois dire que ça ne m’a pas manqué. Cette semaine, j’ai vidé le congélateur en complétant par du frais. Finalement, je me rends compte que de ne pas prévoir mes menus et de ne pas faire le batch cooking le dimanche m’évite de trop penser à la nourriture (qui est assez obsessionnelle chez moi). J’essaie de me laisser un peu plus porter, tout en restant dans « le droit chemin ». Je vais tester quelques temps comme ça, voir si c’est réalisable. L’objectif :
    • Cuisiner des repas rapides et simples pour moi le midi (Mr est au bureau et les gamelles, il en a un peu assez donc est content d’avoir plus de « quartier libre »)
    • Alléger nos repas du soir qui sont trop copieux (et qui je pense nous empêchent de perdre du poids)

On verra si tout cela fonctionne… En attendant, je repars en vacances dans 10 jours donc la régularité sera pour après..

C’est fou ce qu’un petit run peu déclencher 😁

Petit instant capturé en forêt avec les oiseaux (mettez le son !)

2020-02 – Road Trip in Netherlands

Choix de la destination

Pourquoi avons-nous choisi les Pays-Bas ?

  1. Tout d’abord, parce qu’un ami nous a proposé de voir le DJ Armin van Buuren à Utrecht
  2. Suite à cette proposition, sachant que juste à coté, il y avait la petite ville de Houten dont j’avais vu un reportage sur la place du vélo dans la ville, je voulais la visiter. Pour la suite, tout s’est fait au feeling.

14.02.2020 – Genève > Amsterdam

Nous avons opté pour une première halte à Amsterdam plutôt que faire Genève > Amsterdam > Utrecht le même jour. Cependant, de l’aéroport, ça prend quasiment le même temps d’aller à Amsterdam qu’à Utrecht, sans passer par le centre de Amsterdam donc ça aurait été possible…
Dès notre arrivée, nous nous sommes rendu à l’hôtel Conscious Hotel Westpark pour déposer nos sacs.
Hôtel et chambres sont charmants, nous avons beaucoup aimé le style.

Petite restauration après, proche de l’hôtel, dans le bar/restaurant Pacific Amsterdam tout en verdure. Puis… sieste… petit coup de bar post atterrissage 😋.
Le soir, nous avons d’abord flâné en mode visite/admiration de la ville. Puis trouvé un petit bar à cocktails, le Café Cuba.
Ensuite, nous voulions manger un bon morceau de viande. Nous avons trouvé le restaurant Mas y Mas qui a satisfait nos papilles.

Météo : il y a du vent mais ça va, pas archi froid.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

15.02.2020 – Amsterdam > Utrecht

Le lendemain, après le petite déjeuner et le check-out, nous avons parcouru la ville à pied, au gré de nos envies, de nos découvertes. En passant sur les ponts, nous avons vu les bateaux mouches et nous nous sommes mis en quête de leur point de départ.
Une fois attablé dans un bateau, nous avons fait le tour des canaux. Visite différente de lorsque nous sommes à terre.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Puis, nous avons pris le train pour Utrecht.
Il faut noter que le réseau ferroviaire des Pays-Bas est très bon, je l’ai trouvé similaire à la Suisse.
Arrivés à Utrecht, direction l’hôtel Apollo pour déposer nos sacs. L’hôtel était tout proche de la gare.
L’hôtel ne nous a pas ravis… la chambre était déjà à l’autre bout de l’hôtel. Puis elle était très sombre (les lumières étaient tamisées et avec la nébulosité extérieure, ce n’était pas clair du tout, un peu morose) et surtout, ça sentait le tabac froid !! Ils n’ont pas dû refaire les tapisseries et les moquettes depuis qu’il n’est plus possible de fumer dans les chambres… Bref, nous ferons en sorte d’y passer le moins de temps possible.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous nous remettons en route avec nos petits pieds pour naviguer dans les ruelles. Le centre, tout proche de la gare, est piéton. Quelques rues accessibles aux vélos mais de loin pas la majorité (et encore moins d’accès en voiture).
Les ruelles sont très charmantes. Bordées de restaurants, bar et boutiques. Le long des quais, des restaurants sont dans les anciennes caves à vin, sous les boutiques, au niveau du canal.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous nous restaurons un peu chez Anna Pancakes car nous allons souper tard en vue de la soirée.
Puis nous nous reposons un peu avant la soirée State of Trance qui ne commence qu’à 22h et donc nous mangeons tardivement dans un bar à vins/restaurant Vintage.

Direction la soirée, qui se trouve derrière la gare. Tout est donc accessible à pied en plus ou moins 15/30 minutes de marche.
Pour aller à l’entrée, il faut contourner tout le bâtiment, qui est non seulement énorme mais aussi pas vraiment indiqué ni éclairé. Heureusement qu’il y a pas mal d’autres festivaliers 😊.
Le complexe est immense, de l’extérieur, on entend déjà la musique et les énormes vibrations des basses, on se demande comment le bâtiment tient debout !

La soirée se passe, à chaque nous DJ, le volume augmente d’un cran.
Personnellement, autant j’aime bien cette musique, autant aussi fort et aussi blindé, beaucoup moins (et encore, nous sommes en VIP donc il y a bien moins de monde).

Vers 2h, nous décidons de partir.
Arrivés à l’hôtel, porte fermée… et le bouton d’appel sonne dans le vide. On appelle l’hôtel, on appuie sur le bouton, on tape, on crie… rien…
Après 40 minutes, un autre couple arrive aussi… ils ont plus de chance que nous car une personne sort de l’hôtel au même moment, nous pouvons donc rentrer !
Le lendemain, nous irons nous plaindre et obtiendrons moins de 60€ de dédommagement (ils voulaient nous offrir le petit déjeuner que nous ne voulions pas prendre, on a bien fait, on a eu plus 😛)

Météo : Plus de vent à Utrecht, la capuche et/ou le bonnet sont de rigueur

16.02.2020 – Utrecht <> Houten

Dimanche, nous nous rendons à Houten, objet du reportage qui m’a amené ici. Le reportage que j’ai vu n’est plus disponible mais une courte vidéo du World Economic Forum résume bien la situation.

Ils annoncent de la pluie donc nous y allons en train mais c’est à 30 minutes à vélo. Un peu de regret de ne pas pouvoir tester les pistes cyclables hollandaises, allégée en ce jour dominical, mais nous n’avons vraiment pas envie de prendre une douche !
A Houten, toute petite ville, c’est un peu le désert. Il y a une grande place centrale d’où partent plusieurs rues vélos/piétons en direction des habitations.
Nous mangeons un petit déjeuner/lunch sur cette place, au Barista Café.

Puis nous faisons un petit tour le long d’un des canaux (les Hollandais mettent des canaux absolument partout !).
Dans tout ça, pas de pluie… nous aurions vraiment pu prendre des vélos. A Houten, il n’y a pas de station de vélo en libre service et les magasins de location son fermés.

Retour à Utrecht, petite sieste et nous ressortons naviguer dans les rues en quête du bar puis du restaurant que nous avons ciblé.
Le bar est un « Rum Bar », excellents cocktails, bonne ambiance « tropicale ».

Le restaurant O’Panuozzo Neapolitan Pizzeria est tout petit, il semble que ce soit l’une des meilleures pizzeria, selon un des autres clients.

Météo : vent et couvert toute la journée, pluie le soir (grosse pluie vers 19h qui s’est atténuée assez rapidement)

17.02.2020 – Utrecht > Rotterdam

Le lendemain, nous retournons prendre des pancake chez Anna Pancake pour le petit déjeuner.
Puis, nous reprenons le train en direction de Rotterdam.

Rotterdam, comme nous le savons, est une ville portuaire.
Arrivés, nous constatons de suite une architecture très jolie et présente à chaque coin de rue, avec des immeubles tordus, colorés, etc. C’est très rafraîchissant !


Nous allons déposer nos sacs à l’hôtel H2otel qui est un hôtel sur l’eau, dans un canal.
Nous avons trouvé cet hôtel par hasard et il se trouve qu’il a un très bon prix (70€ la nuit).

Nous nous remettons en route pour parcourir la ville.
Nous optons pour une visite du port en bateau. A peine parti, une énorme averse nous contraint de rentrer dans le bateau. Après 10-15 minutes, nous pouvons ressortir. Le port est immense, nous n’en parcourons qu’une partie.

Ensuite, nous allons à la tour Euromast pour observer la ville d’en haut.
Pour nous y rendre, nous traversons un joli parc, avec des canaux/rivèrent (encore et toujours 😁).
La 2ème partie de la tour est en panne, nous nous contenterons de la vue à 112m au lieu des 180m
Il y a un vent énorme, on doit parfois le braver !

Depuis le haut, nous voyons le passage des bateaux via les écluses. C’est fun à voir mais d’un loooonnnnngggg 🙂

Nous allons prendre possession de notre chambre afin de la voir de jour…
Comme toujours avec notre malchance, nous sommes coté quai donc pas de « vue ». Par contre, il est intéressant de voir les différences des niveaux dus aux marées.
Il fait assez froid dans la cabine, heureusement ils ont une climatisation/chauffage.
Vincent sent de suite que ça bouge un peu, moins rien du tout.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le soir, nous optons pour un restaurant juste à coté. Un peu fatigués de tous ces kilomètres en long, en large et en travers.

Météo : Il y a encore plus de vent qu’à Utrecht ! Ça ne va pas en s’améliorant !
Le soir, après notre retour à l’hôtel, il pleut pas mal.

18.02.2020 – Rotterdam > La Haye

Le lendemain matin, nous nous mettons en route, crochet par le petit déjeuner. Nous avons choisi un restaurant qui fait des gaufres mais sur place, nous découvrons qu’ils font surtout la spécialité hollandaise Poffertjes.

2020-02-18 10.24.52

Pour ce dernier jour en terre hollandaise, nous avons choisi de continuer notre périple jusqu’à La Haye.
Il se trouve que c’est à 20 minutes de Rotterdam.

Comme toujours, nous sommes directement allés à l’hôtel déposer nos sacs.
Cet hôtel a la particularité de se trouver tout au bout du ponton, au-dessus de l’eau.
Nous avons trouvé cet hôtel par hasard dans nos recherches, et bien que très atypique, la basse saison rend la chambre accessible (124€ pour la nuit contre 309€ en général).

En une après-midi, et en ce dernier jour, nous faisons soft… Déjà, nous empruntons un peu plus les transports publics. La Haye est très étalée et nous passerions des heures pour rallier les différents points.
Nous avons choisis :

  • La Cour Pénale Internationale : Hélas, il n’est pas possible de la visiter mais ça la rend « réelle »

Ce diaporama nécessite JavaScript.

  • Europol : Vu de photos, le bâtiment semblait plus joli que la Cour Pénale mais il n’en est rien…

  • Le centre ville : Nous avons un peu déambulé dans les rues, du centre historique, réservées aux piétons et aux cyclistes.

Puis nous retournons prendre nos quartiers, de jour de préférence.
La chambre donne vue sur la mer, avec une baignoire (vue mer également), une douche.
Le mini bar fournit est gratuit !!!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

On ressort pour nous restaurer, il fait faim depuis ce matin ! Nous n’allons pas très loin, juste au dessus de la chambre, il y a un bar/restaurant, vue mer toujours.
Ensuite, un petit bain pour se relaxer et profiter de cette superbe chambre.
Nous voulions sortir peu avant 18h pour profiter du coucher de soleil mais les nuages en ont décidé autrement.
Le soir, nous retournons au centre manger Mexicain. Nous ne comprenons pas de suite les explications de la serveuse quand elle nous apporte la carte… En fait, ils ne servent pas les plats dans l’ordre des commandes (genre entrée, plat). Donc nous recevons au début de manière décousue, c’est surprenant, puis on s’y fait.

Météo : Il y a encore plus de vent qu’à Utrecht ! Ça ne va pas en s’améliorant !
Le soir, après notre retour à l’hôtel, il pleut pas mal.

19.02.2020 – La Haye > Amsterdam > Genève

Après une nuit… agitée… réveil avant l’aube. En effet, il y a eu un orage pendant la nuit, entre le vent, les vagues et la pluie qui a tapé contre les fenêtres, je n’étais pas très fière dans mon lit.
Rétrospectivement, c’était pas si terrible que ça mais la tempête, presque au milieu de l’océan, en basse saison (donc peu de monde dans l’hôtel), c’est pas super rassurant.
Par contre, c’est chouette de se lever et de voir les vagues immédiatement.
Nous plions une dernière fois nos bagages et quittons notre chambre. Nous ne savons pas si nous pourrons sortir facilement du ponton car pour y rentrer, après 22h, il faut qu’un garde vienne ouvrir…. Finalement, pour la sortie, on peut le faire sans assistance 🤗

2020-02-19 08.24.18

Voilà notre périple, improvisé vu qu’après Utrecht, nous n’avions pas de plan précis et que nous avons réservé les hôtels la veille de continuer notre route.
Nous avions juste des sacs à dos, donc hormis le poids de ceux-ci, c’était très pratique car même pour visiter, on pouvait le faire sans trop d’encombre.
Cela donne de nouvelles envie de « voyages sacs à dos » (pour ceux qui me connaissent, c’est une grande étape pour moi qui aime avoir mon petit confort et surtout, de savoir que tout est planifié. Il n’y a pas si longtemps, c’était grosse valise et hôtel 5 étoiles avec SPA < je ne suis pas du tout contre les SPA, bien au contraire mais ils sont moins en « top priorité »).

A l’occasion, j’aimerais approfondir la visite de la Haye, je pense qu’on n’a vraiment de loin pas tout vu… et aussi avec une météo un chouïa plus clémente, je dis pas non 😉.

Notre classement des hôtels :

  1. De Pier Suites – La Haye
    • Particularité : Hotel au bout de la jetée de Scheveningen Pier
  2. Conscious Hotel Westpark – Amsterdam
    • Particularité : Eco hotel
  3. H2otel – Rotterdam
    • Hotel flotant dans un des canaux
  4. Apollo Hotels – Utrecht
    • Seul intérêt de l’hotel : au centre ville & disponible lors de l’évènement State of Trance 950

Notre classement des villes :

  1. La Haye
  2. Utrecht
  3. Rotterdam
  4. Amsterdam

Liste des lieux de restauration :

Amsterdam

Utrecht

Rotterdam

La Haye

 

Voir toutes les photos

Barre de céréale, format « bouchée »

  • Préparation : 5 minute(s)
  • Cuisson : 20 minute(s)
  • Repos : 0 minute(s)
  • Préchauffer le four : 180°C
  • Pour 20 bouchées

Ingrédients

  • 125g de flocons d’avoine
  • 50g de chocolat en copeaux
  • 1cc de miel
  • 150g de compote (pomme, poire, …)

Epices

  • N/A

Equipement

  • Four

Préparation

  • Dans un saladier, mélanger tous les ingrédients
  • A l’aide des mains, façonner des bouchées et les déposer sur une plaque recouverte de papier sulfurisée
  • Enfourner pour 20 minutes

Plus

Chou-fleur et brocoli rôtis au sarrasin

  • Préparation : 20 minute(s)
  • Cuisson : 4 + 20 + 10 minute(s)
  • Repos : 0 minute(s)
  • Préchauffer le four : 180°C
  • Pour 2 personne(s)

Ingrédients

  • 1 chou-fleur
  • 1 brocoli
  • brins de persil
  • 2 œufs
  • 25g de beurre
  • 40g de chapelure
  • 40g de graines de sarrasin
  • Huile d’olive

Epices

  • Sel
  • Poivre

Vinaigrette

  • 1 CS de vinaigre de cidre
  • 1 CS de moutarde à l’ancienne
  • 3 CS d’huile d’olive
  • Sel
  • Poivre

Equipement

  • Four
  • Poêle

Préparation

Cuisson des légumes

Préparation des ingrédients
  • Tailler le chou-fleur en petits bouquets
  • Tailler le brocoli en petits bouquets

Confection/cuisson

  • Dans une casserole d’eau bouillante, écraser deux gousses d’ail et poivrer en quantité
  • Plonger les brocolis pendant 4 minutes
  • Les sortir de l’eau à l’aide d’une spatule et les plonger dans l’eau froide. Égoutter et réserver (directement dans un plat à gratin)
  • Dans l’eau bouillante toujours présente, plonger le chou-fleur et le cuire pendant 20 minutes (jusqu’à ce qu’il soit tendre)
  • Égoutter et ajouter au plat avec les brocolis
  • Enfourner pendant 10 minutes

Pendant la cuisson des légumes

Préparation des ingrédients
  • Ciseler le persil

Confection/cuisson

  • Cuire les œufs pendant 10 minutes dans une casserole d’eau bouillante.
  • Dans une poêle, faire fondre le beurre puis y faire dorer la chapelure pendant 3 à 4 minutes en remuant
  • Réserver dans un bol
  • Dans la même poêle, faire chauffer à sec les graines de sarrasin jusqu’à ce qu’elles colorent légèrement afin de les torréfier.
  • Les ajouter dans le bol avec la chapelure
  • Ajouter le persil ciselé
  • Hacher grossièrement les œufs

Vinaigrette

  • Dans un bol, mélanger la moutarde avec le vinaigre, une pincée de sel et quelques tours de poivre du moulin.
  • Ajouter ensuite 3 CS d’huile d’olive tout en mélangeant vivement à l’aide d’une fourchette ou d’un petit fouet.

Assemblage

  • Une fois les légumes sortis du four, parsemer des œufs hachés puis de la chapelure
  • Si la dégustation est immédiate : napper de vinaigrette
  • Si la dégustation n’est pas immédiate : verser la vinaigrette dans un petit pot séparé qui sera ajouté après que le plat ait été réchauffé.

Plus

Source : recette d'origine de "Les Papilles de Karen" et adaptée selon mes envies

Feuilleté aux carottes et Petit Brin du Maquis

  • Préparation : 10 + 10 minute(s)
  • Cuisson : 20 + 20 minute(s)
  • Repos : 0 minute(s)
  • Préchauffer le four : 200°C
  • Pour 2 personne(s)

Ingrédients

Epices

  • Sel
  • Poivre

Equipement

  • Four
  • Casserole et panier à vapeur

Préparation

Préparation des ingrédients
  • Eplucher et couper les carottes en rondelles
  • Couper le fromage en dés

Confection/cuisson

  • Cuire les carottes à la vapeur pendant 20 minutes
  • Étaler la pâte feuilletée et la découper en 4 carrés.
  • Déposer au centre de chaque carré un peu de carottes et du fromage.
  • Saler et poivrer.
  • Refermer les carrés.
  • Enfourner pour 20 minutes.

Plus

  • Accompagner d’une salade verte
Source : recette d'origine de Lucile Woodward et adaptée selon mes envies