La vie zéro-déchet

Statut, 9 mois après

Bonjour à tous,

Non non, il ne faut pas détourner le titre… 9 mois… de zéro déchet, c’est tout, ni plus, ni moins !

Voilà déjà un mois que je n’ai rien publié… mais cela ne veut pas dire que je lâche du lest !

Au milieu de mes 2 jobs, du sport et d’une vie (accessoirement), je case le zéro déchet. Enfin, ce n’est pas tout à fait vrai car le zéro déchet fait partie de la vie mais en plus, ça me permet de plus me recentrer sur les choses importantes.

Petit récap depuis le début de l’aventure…

En juin, j’ouvre les yeux… Je commence mes démarches, mes amis et mon mari me regardent avec de grands yeux… Les mois ont passé et je me trouve une routine…
Chaque semaine, je me fais livrer mon panier, en général chez VitaVerDura, des fois chez Culti-Shop (il y a plus de choix, notamment les yogourt dans un pot en verre par exemple chez VitaVerDura).
Environ 2x par mois, marché + magasins vrac

  • Marché de Lausanne :
    • Crème, lait, beurre, fromages
    • Poisson
    • Fruits et légumes qui ne sont pas disponibles en panier
    • Autres comme des olives ou des tomates séchées, épices, etc.
  • La Brouette : Magasin vrac avec un grand choix, mais uniquement local. J’aime leur démarche donc je vais chez eux mais fondamentalement, je pourrais tout prendre chez Mamie je pense.
    • Liquide vaisselle
    • Huiles (colza, tournesol)
    • Pâtes
    • Farines
    • Flocons d’avoine
    • Caramel (miam !)
    • ….
  • Chez Mamie : Magasin vrac franchisé, grand choix mais tout n’est pas toujours facilement repérable au niveau des provenances. Par exemple, le café est estampillé Suisse. Alors qu’on sait très bien que la matière première ne peut pas provenir de chez nous. Mais j’aime le concept et la praticité donc c’est un magasin où je vais très régulièrement.
    • Savon de la Savonnerie du Verger. Mon préféré ? Pep’s
    • Chocolats Désolés, à tomber !
    • Amandes, noisettes, noix de cajou
    • Huiles (colza, olive)

  Selon les besoins :

  • Les Frondaisons de Bois Genoud : Magasin bio avec rayon vrac. Très pratique pour trouver les trucs introuvables ailleurs (genre Arrow-Root, Vanille en poudre, etc.) Il a l’avantage d’être près du bureau donc je fais un crochet en partant.
    • Pain au levain
    • Graines de chia
    • Farines
    • Sucres
  • HappyMeat : Boucher favoris numéro 1
  • Boucherie de la Gare : Boucher favoris numéro 2
  • Boulangerie Milloud : J’ai la chance d’avoir la boulangerie itinérante qui vient au bureau, donc quand j’ai envie de pain, il me suffit de me lever de mon bureau 🙂
  • Topinambour :
    • Moutarde : très bonne, proche de la Thomy
    • Bouillon : pas encore eu l’occasion de tester (exception qui confirme la règle de ma dernière phrase ce cet article)
  • Bio C’Bon : Je n’achète que les cornettes là-bas car elles sont toutes petites. Mais c’est occasionnel car je trouve cette « boutique » trop industrielle, supermarché.

En général, les bouchers, Topinambour, Bio C’Bon font partie de mon tournus au marché. Ces jours-là, je marche beaucoup (environ 8-10km). Équipée de mon chariot de compète, nous faisons donc de bonnes balades avec mon mari. Nous ne voyons pas les jours de marché comme une corvée, bien au contraire, je suis frustrée quand je ne peux pas y aller. Nous passons un bon moment, ensemble. Au lieu d’être de mauvaise humeur dans un supermarché, ou de regarder la TV et de faire sa commande sur Le Shop. Parfois c’est aussi un peu la quête du produit, on fait une enquête pour voir où trouver tel ou tel produit… J’ai fait 6 magasins minimum pour trouver de l’arrow-root (que je n’ai pas eu en vrac, il ne faut pas se leurrer…)   Notre poubelle se porte bien… Elle a été mise le 30.12.2016, elle a donc plus de 3 mois. Elle est presque pleine (un craquage de sushi l’a un peu achevée) mais je peux encore mettre quelques trucs (ce qui peut encore durer longtemps vu ce que je mets dedans !). Je n’ai pas fait une analyse exacte du contenu mais je sais qu’elle contient :

  • des briques de lait : c’était avant qu’on trouve le laitier au marché
  • des cartons de pizza : on ne supporte plus le coté hyper salé des pizza, même si ce n’est pas de l’industriel, donc les prochaines seront home made
  • les boites de sushi : la plupart du temps, je vais chercher avec mes boites mais des fois, la flemme est trop forte
  • des plastiques non recyclables : étant indépendante, je vends du matériel informatique à mes clients et j’en récolte les emballages

  Les déchets que je génère encore :

  • Flacons de shampoing : après des années, j’ai enfin trouvé les bons. Ils me durent 6 mois car je n’ai besoin que d’utiliser une toute petite quantité.
  • Dentifrice : J’ai essayé un solide, je n’ai pas trop adhéré. Je continue avec mon habituel (que j’ai aussi mis des années à trouver). J’ai un autre solide à tester dans le placard
  • Médicaments : J’ai beau essayer d’en prendre le moins possible, j’ai toujours la pilule et quelques comprimés contre le mal de tête. Et en cette période printanière, des antihistaminiques aussi… Par contre, je pense que toute cette nouvelle alimentation, plus de fruits et légumes, en général bio, plus de fast food, ont grandement contribué à l’absence de rhume ou autre durant l’hiver. Je n’ai eu de 2 jours de petit rhume qui aurait probablement duré plus long un autre hiver…

  Toutes ces courses m’amènent forcément en cuisine. Là aussi, c’est devenu un bon moment passé en cuisine. En général, je fais le gros le dimanche en fin de journée. Je prépare tout en portion afin d’avoir des plats pour la semaine. Je congèle le surplus et ainsi, j’ai de la réserve pour le jour où je n’ai pas le temps ou l’envie. Par exemple : Le matin, je n’ai rien pour le midi, je vais dans le congélateur, j’en ressors :

  • Purée de topinambour (que j’accompagne d’un bout de jambon ou d’un cordon bleu du boucher)
  • Soupes (différents parfums)
  • Sauce bolognaise ou pesto (cuissons rapide de pâtes pendant que je me prépare)
  • Endives au jambon

Ça c’était surtout les plats d’hiver. En été, c’est vite fait de préparer une salade. Pour avoir de la consistance, j’ai acheté plusieurs filets de poulet que j’ai congelé individuellement dans des bocaux. Ainsi, la veille je sors pour que ça dégèle et je cuis pour le lendemain midi. Salade qui sera agrémentée selon l’humeur :

  • Pignons
  • Croûtons
  • Oeuf dur
  • Tomates cerises et/ou séchées
  • Fromage (gruyère, mozzarella)

Et le supermarché dans tout ça ? Mes cartes fidélités ne leur servent plus dans leurs statistiques hormis pour le PQ et le sel régénérant… Je crois que c’est à peu près tout ce que j’achète là-bas… Voilà pour ce petit statut, merci à ceux qui ont eu le courage/l’envie de me lire jusqu’au bout… Comme toujours, ce blog, comme beaucoup, a pour but de partager mes expériences donc tout est expérimenté, je ne parle pas de produit que je ne connais pas…

Print Friendly, PDF & Email

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.