La vie sportive

Week-end en Isathie

Le week-end dernier, le coach Franck Chaouat est venu rendre visite aux Isathiennes de la Schweiz !

Note pour les novices : ISATH = Intensity Sports at home, un groupe Facebook où le coach Franck propose 1h de cours en live chaque jour (replay possible).

Le groupe ISATH a une essence que je n’ai jamais trouvé dans un autre groupe, surtout virtuel.
J’ai découvert le coach Franck pendant le confinement de mars 2020 (cf articles à propos du coach).
En mars 2021, j’avais envie d’autre chose. J’ai quitté le groupe et me suis réfugiée dans le yoga qui m’a fait le plus grand bien pendant plusieurs mois.

Lorsque Franck a annoncé sa venue, il a demandé aux Isathiennes suisses présentes sur le groupe de m’informer qu’il serait là.
Quitter l’ISATHIE n’est pas totalement la quitter ❤️

S’en est suivi une organisation frénétique pour l’accueillir, lui et 4 autres membres de Paris.
Nous avons concocté un programme marathon aux petits oignons pour profiter un max des 36h de leur présence.

Vendredi

Nous sommes allées accueillir l’équipe à la gare de Lausanne. C’était complètement surréaliste ! Après avoir vu le coach sur mon écran pendant 18 mois, le voilà en cher et en os devant moi !

Direction le stade de Coubertin pour le rendez-vous quotidien de sport sur le groupe.
Météo absolument magnifique ☀️ ! On ne pouvait rêver mieux pour ce week-end !
Pour moi, c’était une reprise avec le groupe, aussi un peu une reprise de renfo/cardio car je n’en avais plus fait à ce point depuis un moment !

Être derrière la caméra, voir les backstage de l’organisation de Franck était juste wahoo !
Rien d’extraordinaire en réalité : 2 téléphones (un pour diffuser le live, un pour la musique), un trépieds pour tenir le téléphone, une connexion 4G et parfois, un haut-parleur afin de mettre plus d’énergie dans le cours.
Avec ces petits équipements, le coach nous donne des cours de qualité.
On entend bien sa voix, elle porte bien, pas besoin de micro, d’ingénieur son ou que sais-je…
Le son de la musique est parfait. En renfo, en mode musique de fond, en cardio, plus fort pour donner la pêche.
L’image est tip top. On s’habitue vite au format portrait.
Et ça, c’est son quotidien depuis 18 mois. Où qu’il soit, il donne son cours.

Donc pour une fois, pour la première fois, on ne le regarde pas à travers notre écran, on est à ses côtés.
On fait les cours. On n’est pas toutes à l’aise dans tous les domaines car il y a toujours des cours qu’on préfère et donc qu’on privilégie à d’autres.
Dans tous les cas, c’est ce qui est fabuleux avec ce groupe, pas de jugement, pas de comparaison. De la bienveillance à l’état pur !

Après 2h de cours qui sont passés comme 15 minutes, direction la douche. Tout a été savamment étudié pour gagner du temps et on se répartit entre les différents logements les plus proches.

Souper au Castel de Bois Genoud.
Dans ce décor et un repas très chic, nous nous découvrons les uns les autres.
Petits cadeaux pour l’équipe avec une gourde gravée ISATH + prénom pour chacun, un peu de chocolat et du Cenovis !

Samedi

Après s’être couchés tard, réveil assez tôt pour un départ à 8h pour le Chalet-à-Gobet qui sera notre terrain de sport pour le cours du jour.
Sur un chemin, entre cyclistes 🚴🏻‍♀️, promeneurs 🚶🏻‍♀️, chiens 🐕 & chevaux 🐎, nous faisons nos cours.
Beaucoup de coordination, c’est drôle, on est toutes en galère mais on kiffe toutes d’être là.


Et hop, 1h30 se sont envolés.
Douche, puis départ pour un apéro dans les vignes du Lavaux. Oui oui, nous faisons découvrir toutes le belles choses de notre région en un minimum de temps !

Reprise de la route pour aller manger une fondue au fromage 🫕 à Gruyères. Il était impensable avec un séjour en Suisse de ne pas passer par cette étape !

Rdv suivant : le musée de la Maison Cailler 🍫 (eh oui, autre passage indispensable !).

Nous terminerons nos festivités chez l’une d’entre nous pour une dernière spécialité, valaisanne cette fois : la fondue Glareyarde. Une fondue de viande de bœuf mariné dans des épices et cuite au bouillon de vin rouge.

Suivie par une soirée jeux. Ceux qui me connaissent savent que je déteste les jeux. Mais là encore, je me prête au jeu (dans jeu de mots 😆) et sans me sentir forcée, je participe.

Dimanche

Alors qu’à l’origine une seule d’entre nous devait les raccompagner à la gare, au final, nous nous retrouvons toutes. Comme une évidence !
La pluie 🌧 est de la partie, comme pour souligner le temps des adieux 😢
Mais bon, comme le coach dit « partie c’est revenir ».

Tout du long, ce fut d’énormes partages, découvertes et liens avec fous rires, joies et amitiés.

Jamais je n’aurais cru pouvoir imaginer un week-end aussi féerique, authentique.
Rien que le fait que le coach Franck fasse le déplacement, pour nous rencontrer, nous les 5 petites suissesses est tout simplement incroyable ! Du jamais vu auprès de tous les coach que j’ai pu suivre qui ne sont toujours que des inconnus, qu’au mieux on peut croiser le temps d’une photo.

Résultat : je suis de retour sur le groupe ! Quand je disais que quitter l’ISATHIE n’était pas vraiment la quitter. J’en reviens plus motivée que jamais, plus soudée avec ces magnifiques connaissances que nous avons faites.
Car oui je parle du coach, du coach, du coach mais non seulement, j’ai 4 acolytes suisses mais 4 françaises avaient fait le déplacement en accompagnant Franck.
Découvrir la personnalité de chacune était une chance inouïe !
Nous avons tous la tête (et nos téléphones) remplies de souvenirs impérissables.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *