Trucs & Astuces

Qu’est-ce que le meal prep et quelle est la différence avec le batch cooking ?

Un peu de traduction :

  • batch cooking : cuisson en lot
  • meal prep : préparation des repas

Quand on fait du batch cooking, on fait juste de la cuisson (ou préparer comme râper les carottes).
Quand on fait du meal prep, on fait du batch cooking mais plus encore…

Batch cooking

Le batch cooking va consister à cuire les aliments (base du meal prep) mais ensuite à les stocker dans des plats séparés et d’assembler au moment du repas ce qui implique un peu plus de préparation et probablement un peu plus de vaisselle.

Meal prep

On va préparer plusieurs repas complets pour la semaine. On commence par cuire les aliments donc batch cooking mais on va aller jusqu’à l’assemblage complet.
Le but étant d’avoir les repas prêts, voire même portionnés pour qu’il n’y ait plus qu’à réchauffer lorsque cela est nécessaire.

L’avantage, pour moi, est qu’il n’y a rien de spécial à préparer. On réchauffe (micro-ondes, four, …) et on mange, directement dans le plat, éventuellement, on transvase dans une assiette s’il s’agit d’une préparation avec deux parties (le riz et l’émincé de poulet au curry par exemple).

Personnellement, je fais donc du meal prep. Sur le moment (souvent le dimanche), ça peut être long (souvent, je groupe avec la préparation du petit déjeuner). Mais par contre, quelle satisfaction toute la semaine de savoir que si je suis affamée, je n’ai pas encore 15 à 30 minutes (au minimum de préparation) !

Lorsque fais mon meal prep, je vise à couvrir les 5 repas de midi (ou moins si j’ai des lunch prévus à l’extérieur). S’il y a plus, soit c’est mangé le soir (à savoir que le soir, c’est plus « sur le pouce » (salade, soupe, un peu de fromage ou un yaourt, tout va dépendre de la faim et de la saison), soit c’est congelé et ça dépanne lors des semaines où je n’ai pas le temps de faire du meal prep.

Pour illustrer la différence avec une recette :

Salade de lentille corail

Meal prep

Le dimanche : on cuit les lentilles, on coupe les tomates et les oignons, on portionne selon la quantité dans des « lunch box »

Pendant la semaine : on ajoute juste l’assaisonnement

Ça implique : d’ouvrir la lunch box, d’assaisonner et de manger.
Pour moi, gain de temps et de vaisselle.

Batch cooking

Le dimanche : on cuit les lentilles et on les stock

Pendant la semaine : on coupe les tomates et l’oignon, on met dans une assiette avec les lentilles et on assaisonne.

Ça implique : utiliser une planche, un couteau, le temps de faire (certes pas long mais quand même), avoir après encore le plat des lentilles à laver.

Tous les plats ne sont pas « meal prepable », souvent, il y a une ligne floue entre le meal prep et le batch cooking. Si je fais des spaghetti bolognaise, je ne vais pas mélanger mes spaghetti à ma sauce 3 jours avant. Donc j’assemblerais le jour J (et là on retourne au cas du batch cooking avec un peu plus de vaisselle).

A chacun de trouver sa voie, aucune des deux méthodes n’est le graal. Il faut que ça corresponde à ses envies et sa façon de vivre.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *